Île de Madère, Portugal

C’est sur cette île portugaise abrupte de l’océan Atlantique, doté d’un climat subtropical, nommé Madère (île boisé) et surnommée « le jardin flottant », que nous passons, avec mon amie, une semaine au mois de mai.

Les Cartes

Les infos pratiques

Périodes favorables

Très bonnes:
Avril, Mai, Juin, Septembre, Octobre.
Bonne :
Mars, Juillet, Aout.
Moyenne :
Janvier, Février, Novembre, Décembre.

Durée de vol

5 h

Fuseau horaire

GMT

Visa obligatoire

Non

Vaccins obligatoires

Non

Monnaie

Euros (EUR €)

Langue(s)

Portugais, Anglais

Notre voyage

Notre type de voyage

Période

Mai 2019

Durée

10 Jours

Budget

1000 €

Transport

Voiture de location + Transports en commun.
→ Voir nos Nos conseils

Hébergement

AirBnb (→Les voir dans les liens utiles)

Activités

Visites & Randonnées (→Voir les rubriques)

Liens utiles

Hébergement

Santa Cruz (→Voir ici) à 15 min à pied de l’aéroport, vivante et très mignonne.

Ponta do Sol (→Voir ici), une ville centrale sur l’île avec un logement à un prix imbattable (15€/nuit)

Caniçal (→Voir ici ) pour l’ambiance de la ville, sa plage et les choses à faire à cette extrémité de Madère.

Activités

Tour en catamaran (→Voir ici) pour aller voir les dauphins et autres mammifères marins.

Notre itinéraire

Nous choisissons de parcourir l’île de Madère en étoile autour de Ponta du Sol.
Pour imager les voies de circulation; les routes longent la côte et traverse l’île en son centre.
Nous privilégions donc des points de visites sur un aller-retour assez grands pour ne pas perdre trop de temps sur la route.
Dans cet esprit, nous passons une nuit à Caniçal, sur la pointe Est de Madère.

En bord de mer

Falaise imposante, vue sympa sur Funchal et hauteur impressionnante. C’est la plus haute falaise d’Europe (843m). Avec son petit balcon de verre, elle est très prisé par les touristes.

Empruntez entre Ponta do sol et Calheta les petites routes qui longent le front de mer et traversent de multiples tunnels parfois fermés.

Retour aux activités

Phare de Ponta Pargo

Extrémité de l’ile. Jolie vue sur chacun de ses côtés.

Sur la route depuis Funchal, vous pouvez faire une pause à Jardim bo mar, un petit village typique.

Retour aux activités

Piscine naturel est payante mais pas chère pour la surveillance et l’aménagement du lieu.

Sur la route plus à l’est, une Pointe de roche sort de l’eau dans la baie (proche de Ribiera da Janela : 32°51’22’’N17°09’11’’W).

En remontant dans les terres au sud-est, se trouve le Fanal (arbre le plus ancien), non visité (Ici: 32°48’’44’’N17°08’44’’W).

En continuant jusqu’à São Vicente, les tunnels rendent la route plus courte. Cependant, il demeure encore les anciennes, accessibles à pied ou à vélo, qui longent une belle côte.

Retour aux activités

Piscine naturel de Seixal

Plage de Laje (réputé comme la plus belle de l’ile : 32°49’’35’’N17°06’’50’’W) et piscine naturel sur la pointe, accessible par une petite route, à côté d’un bureau de poste, descendant raide vers le site (Ici: 32°49’38’’N17°06’39’’W).

Retour aux activités

La pointe Est de l’ile (Ponta do Furado)

Une réserve naturel à faire absolument ! La balade, très belle, est bien aménagée.
Se garer au premier parking ( Ici ) permet d’en profiter un peu plus et d’éviter la orde de touriste. On peut aussi s’amuser à sortir du sentier et aller sur les différents sommets pour avoir de beaux panoramas. Pour se baigner, une petite plage de galets est accessible par des marches : la baie d’Abra (Ici: 32°44’51’’N16°41’47’’W)

Retour aux activités

Plage secrète de Caniçal: La jetée de Pedra D'eira

Passez obligatoirement par cette ville, la plus vivante de l’ile. Au Sud, sa petite plage en béton (La jetée de Pedra D’eira), peu fréquenté et aménagé, est un petit coin de paradis.
Le AirBnb à deux pas est ici.

Plus au Sud, Machico, l’ancienne capitale de Madère reste une ville très sympa. Vue sur la ville depuis le Picho do facho (phare au nord : 32°43’27’’N16°45’33’’W).

Retour aux activités

Plage Formosa

À l’Ouest de Funchal, la très belle grande plage de sable noir de São Martinho (Praia Formosa) mérite vraiment la baignade! Une balade longe la côte à l’Ouest jusqu’à Câmara de Lobos et à l’Est pour rejoindre Funchal.

Sur la pointe Est de São Martinho se trouve des jolies piscines naturelles aménagés (Voir plus bas)

Retour aux activités

Piscines naturelles de São Martinho

Sur la pointe de São Martinho se trouve le restaurant Doca do Cavacas avec de jolies piscines naturelles aménagés. L’entrée y est peux être payante mais ,dans le doute, nous sommes passé par dessus la corde tendu qui y empêchait l’accès.

Une balade continue vers l’Ouest pour rejoindre la très belle grande plage de sable noir Praia Formosa; tandis qu’une autre rejoins Funchal à l’Est.

Retour aux activités

Tour en catamaran à Funchal

Des tours en catamaran sont disponibles à la Marina pour aller voir les dauphins, baleines et autres.
Pour notre part, c’était un moment magique car nous avons tout vue : Dauphins, cachalots, requins pilote, poissons volants et une tortue.
→Plus d’infos ici

Retour aux activités

Plage de São Tiago

Situé à Funchal, la petite plage de São Tiago, inconnu des touristes, est idéale pour se baigner.
On y accède 
en allant jusqu’au bout de la petite rue piétonne de Santa Maria, puis, arrivé à l’entrée d’un château dont l’accès est payant, se diriger vers la droite.

Retour aux activités

Randonnées

Dans les terres de l’ouest

Les routes qui montent en montagne sont parfois raides et on passe d’une côte très abrupte à un joli paysage de basse montagne, souvent au dessus des nuages.

Sur la ER105 à l’ouest du Pico de Urze et à l’est de Ponto, on trouve plusieurs départs de randonnées.

On peut directement partir en longeant les Levedas (canaux d’irrigation d’une longueur total de 2500km dont 50km de tunnel) pour rejoindre plus loin un chemin menant à la cascade supérieur de Risco permettant ainsi de la faire en boucle.

On peu aussi emprunter la route, interdite aux voitures, qui descend dans les bois, avec une navette ou à pied, vers une maison de forêt faisant restaurant.
De là, on peut partir pour rejoindre la cascade supérieur de Risco, la randonnée des 25 fontaines ou celle de la seconde chute de Risco (Levada do Risco).

Retour aux activités

La plus connu des randonnée de Madère est celle reliant les deux plus hauts sommets : Pico de Ariero et Pico Ruivo (Voir plus bas).
Une randonnée très bien aménagée, sur pavés, chemins bien tracés et marches, nous balade sur 8 km (donc 16km aller-retour) sur la ligne de crête où le dénivelé est au rendez-vous.

Depuis le Pico Ruivo, on peut voir de multiples autres randonnées sillonnant la montagne.

En redescendant côté nord, au village de Ribiero frio, se trouve un élevage de truite et la balade des balcons (3km A-R.) qui mène à un très beau belvédère avec une vue sur les sommets et la côte à l’ouest de Porto da Cruz.

Proche de là, sur la route qui monte dans les montagnes depuis Santana, le Levada do Caldeirão Verde, se poursuivant sur le Caldeirao do Inferno, est une belle randonnée longeant la courbe de niveau le long des Levedas (canaux d’irrigation).

Retour aux activités

Fichier de la trace GPX : ici

À l’ouest du Pico de Urze et à l’est de Ponto, sur la ER105, on trouve plusieurs départs de randonnées dont celle de la cascade supérieur de Risco.

On peut directement partir en longeant le Leveda do Alecrim pour rejoindre plus loin un chemin menant à la cascade supérieur de Risco et permettant ainsi de faire une boucle.

On peu aussi emprunter la route, interdite aux voitures, qui descend dans les bois, avec une navette ou à pied, vers une maison de forêt faisant restaurant.
De là, on peut partir pour rejoindre la cascade supérieur de Risco permettant ainsi de la faire en boucle.

Retour aux activités

Levada das 25 fontes

Fichier de la trace GPX : ici

À l’ouest du Pico de Urze et à l’est de Ponto, sur la ER105, on trouve plusieurs départs de randonnées dont celle de Levada das 25 fontes.

Depuis le parking, emprunter la route, interdite aux voitures, qui descend dans les bois, avec une navette ou à pied, vers une maison de forêt faisant restaurant.
De là, partir vers la randonnée des 25 fontaines.

Retour aux activités

La randonnée des sommets Ariero/ Ruivo

Fichier de la trace GPX : ici

Se rendre au Pico de Ariero. Une randonnée très bien aménagée, sur pavés, chemins bien tracés et marches, nous balade sur 8 km (donc 16km aller-retour) entre les plus hauts sommets de l’ile. Le dénivelé est au rendez-vous jusqu’au second plus haut sommet : Pico Ruivo.
Sur ce sommet, on peut voir de multiples autres randonnées sillonnant la montagne.

Retour aux activités

Balade des balcons

Fichier de la trace GPX : ici

En redescendant côté nord, au village de Ribiero frio, se trouve un élevage de truite et la balade des balcons (3km A-R.) qui mène à un très beau belvédère avec une vue sur les sommets et la côte à l’ouest de Porto da Cruz.

Retour aux activités

Levada do Caldeirão Verde et Caldeirão do Inferno

Fichier de la trace GPX : ici

Au dessus de Santana, sur la route montant dans les montagnes, le Caldeirão de Verde, se poursuivant sur le Caldeirão do Inferno, est une belle randonnée longeant la courbe de niveau le long des Levedas (canaux d’irrigation).

Retour aux activités

Visites

Village atypique au bord de la mer.

Retour aux activités

Ville bénéficiant de plusieurs lieux touristiques ainsi qu’une piscine naturelle aménagé et surveillé.

La piscine naturel est payante mais pas chère pour la surveillance et l’aménagement du lieu.

Sur la route plus à l’est, une Pointe de roche sort de l’eau dans la baie (proche de Ribiera da Janela : 32°51’22’’N17°09’11’’W).

En remontant dans les terres au sud-est, se trouve le Fanal (arbre le plus ancien), non visité (Ici: 32°48’’44’’N17°08’44’’W).

En continuant jusqu’à Sao Vicente, les tunnels rendent la route plus courte. Cependant, il demeure encore les anciennes, accessibles à pied ou à vélo, qui longent une belle côte.

Retour aux activités

São Vicente

Boulangerie très bonne et pas chère ( Ici ) & Grotte volcanique (non visité; Ici ).

Retour aux activités

Une distillerie de rhum et un joli village typique. Une petite balade longe la côte vers l’est. Le restaurant La Gregateira (chez « Jose ») est un Snack-bar local pas chère et minuscule où un seul plat est servit à base de poisson à partir de 13h.

Retour aux activités

Passez obligatoirement par cette ville, la plus vivante de l’ile qui a préservé sont atmosphère locale et bienheureuse. Au Sud, sa petite plage en béton (La jetée de Pedra D’eira), peu fréquenté et aménagé, est un petit coin de paradis.
Le AirBnb à deux pas est ici.

Plus au Sud, Machico, l’ancienne capitale de Madère.

Retour aux activités

L’ancienne capitale de Madère est une ville dynamique et touristique. Sa plage de galet est très jolie.
Vue sur la ville depuis le Picho do facho (phare au nord : 32°43’27’’N16°45’33’’W).

Retour aux activités

Vue depuis le Moradouro do Pináculo à l’Est (Ici: 32°38’43’’N16°52’14’’W).

Le bord de mer de Funchal est très joli. Son port, ses petits jardins et ses vendeurs de glaces (1€ la boule) y font son charme.

Le centre ville typique est piéton. On trouve, côté Est de la ville, dans la petite rue piétonne de Santa Maria (Ici: 32°38’53’’N16°54’15’’W), du street art, des bars et restaurants locaux.
En allant jusqu’au bout, on arrive à la petite plage de São Tiago.

Sur les hauteurs, à côté de l’église de Monte et d’où partent les traîneaux d’osier, le jardin botanique de Monte palace (Ici: 32°40’33’’N16°54’03’’W), un peu chère (15€) vaux le coup d’œil.

Des tours en catamaran ( Voir plus haut ) sont disponibles pour aller voir les dauphins, baleines et autres. Pour notre part, c’était un moment magique!!
→Plus d’infos ici

A l’Ouest, une balade longe la côte en passant par des jolies piscines naturelles aménagés ( ici ) jusqu’à la très belle et grande plage Formosa puis continue vers Câmara de Lobos.

Retour aux activités

Câmara de Lobos

À l’Ouest de Funchal, c’est un petit village de pécheur très mignon où les restaurants servent quelques spécialités. Une balade longe la côte jusqu’à la très belle et grande plage Formosa.

Retour aux activités

Nos suppléments

Nos conseils

Transport :

Arrivée à l’aéroport, un souci de voiture nous démoralise un peu et nous devons improviser.

Les transports en commun sont très mal indiqués et peu développés. Du fait de sa grandeur et de sa verticalité, Madère est une ile où il est, à mon sens, obligatoire de louer une voiture.

Il y a peu de parking payant et il existe toujours un moyen de se garer gratuitement.

À l’étranger, pour éviter tous problèmes de carte bleu, vérifiez qu’elle soit crédit, débit et a empreinte.

Ici, la location de voiture est très chère. Préférez la location à des particuliers ou en passant par des locaux.

Pour le reste des déplacements possibles, il y a les bus qui sont encore pour moi un mystère. À moins d’être bien renseigné, il est difficile sur place de trouver un moyen rapide de se rendre dans un lieu parfois inconnu des chauffeurs.

Les bus locaux passent par toutes les petites routes et nous avons mis 2h à rejoindre Punta do sol depuis Fuchal au lieu de 15min en voiture.

Nous avons croisé par la suite des bus Express qui empruntent les voies rapides ; sujet a éclaircir.

Brève histoire de Madère

Aujourd'hui peuplé de plus de 260 000 habitants; elle fut foulée par les vikings, découvert dans l'antiquité puis reconnue au royaume portugais en 1418 par le navigateur Joao Gonçalves Zarco.

 

Stratégiquement située, l'ile fait rapidement l'objet de la colonisation.

 

Ravagé en 1420 par un incendie mal maîtrisé, des hectares de terre alors fertiles sont mis à profil par la canne à sucre et la vigne.

 

Les récoltes entraînant l'esclavagisme africain sont très fructueuses avec l'arrivée des juifs, persécutés sur le continent.

 

Elle voit passer Christophe Colomb qui y rencontre son épouse et apprend à naviguer; connaît des heures sombres durant le régime féodale, lorsqu'elle est pillé par le corsaire Bertrand de Montluc et ses 11 galions avant de devenir Espagnol en 1580. Forcé au christianisme, les juifs quittent alors l'île  en emportant leurs savoirs et l'industrie de canne à sucre.

 

Madère passe aux mains des anglais au XVIIe siècle pendant le règne du roi. Le vin de madère est alors le seul autorisé à l'exportation coloniale, ce qui fera sa gloire et sa convoitise. Les dynasties Blandy et Leacock y sont originaires.

 

De 1852 à 1876, le midriou puis le phylloxera détruit les plantations tandis que le choléra décime la population.

 

De part sa position stratégique, l'île est bombardée par les allemands en 1916.

 

Durant le XXe siècle, madère est soumis à de nombreuses révoltes qui entrainerons son autonomie territoriale du Portugal en 1974.

 

Au milieu du XXe siècle, l'industrie touristique se développe, l'hôtel de prestige Reids est construit, une ligne d'hydravion reliant Lisbonne ouvre en 1921 pour laisser place à l'aérien en 1964.

 

Elle profite également de l'entrée dans l'union européenne et développe ses réseaux de transports (route, tunnel, aéroport, port) dans les années 2000.

 

Destination prisé et envié par son climat, les personnes âgées façonnent les activités de l'ile malgré des randonnées physiques.

 

Entièrement tourné vers le tourisme, l'île se cache de la crise grâce à son endettement voilé sous la gouverne de Alberto João Jardim durant 34 ans. Elle fait alors couler le Portugal mais remonte aujourd'hui doucement la pente.

 

Le travail manquant, les jeunes partent malgré eux sur le continent; laissant place à une population âgée toute l'année et plus jeunes l'été pour les vacances et les festivités.

Liens utiles

Hébergement

 

Santa Cruz (→Voir ici) à 15 min à pied de l’aéroport, vivante et très mignonne.

 

Ponta do Sol (→Voir ici), une ville centrale sur l’île avec un logement à un prix imbattable (15€/nuit)

 

Caniçal (→Voir ici ) pour l’ambiance de la ville, sa plage et les choses à faire à cette extrémité de Madère.

 

Activités

 

Tour en catamaran (→Voir ici) pour aller voir les dauphins et autres mammifères marins.

Infos pratiques

Périodes favorables

 

Très bonnes:
Avril, Mai, Juin, Septembre, Octobre.
Bonne :
Mars, Juillet, Aout.
Moyenne :
Janvier, Février, Novembre, Décembre.

 

Durée de vol

 

5 h

 

Fuseau horaire

 

GMT

 

Visa obligatoire

 

Non

 

Vaccins obligatoires

 

Non

 

Monnaie

 

Euros (EUR €)

 

Langue(s)

 

Portugais, Anglais

Les bonus

Parti de Baden-Baden en Allemagne, nous faisons étape à Porto pour une nuit en Airbnb et profitons de cette escale pour y passer une journée.

Accessible facilement en tram, l’aéroport n’est qu’à 30 min du centre ville.  Les belles rues de porto et le panorama depuis son pont nous ravissent.